Communiqué d’Annika Bruna, député Français au Parlement européen

Sous l’impulsion de son premier ministre Recep Erdogan, la Turquie poursuit sa radicalisation. Ainsi, le parlement Turque se prononcera dans les prochains jours sur un projet de loi édifiant qui permettrait aux violeurs d’épouser leurs victimes !

En effet, dans le pays, une femme violée subit un tel discrédit, qu’il semble préférable pour elle d’être mariée à son bourreau ! Ainsi, le projet de loi vise à permettre aux hommes coupables de viol sur une mineure d’éviter d’être condamnés s’ils l’épousent.

Ce projet de loi infâme et les différentes déclarations du président turc sur la place des femmes dans la société démontrent une fois de plus que la Turquie ne partage pas nos valeurs de civilisation et n’a rien d’européenne.

Rappelons par ailleurs que depuis 2003, le processus d’adhésion de la Turquie à l’U.E. a déjà coûté 50 milliards d’euros aux contribuables européens.

Pour les députés européens du Rassemblement National, les négociations en vue de l’adhésion de la Turquie doivent être rompues !